L’arboriculture

L’arboriculture produit moins

De nombreux épisodes destructeurs montrent que le secteur arboricole est de plus en plus sensible aux effets des aléas climatiques.

Les arboriculteurs se plaignent de brûlures ou « coups de soleil » sur leurs fruits, dont l’origine est un rayonnement lumineux trop important. Ces fruits abîmés sont souvent vendus en second choix ou même considérées impropres à la consommation.

La filière arboricole fait aussi face à des gelées printanières pouvant être désastreuses pour la production, jusqu’à 70% de pertes du volume total de production. Ceci entrainant un manque à gagner énorme ou des coûts d’assurance élevés.

Par ailleurs, les épisodes de grêle sont de plus en plus intenses. Leur violence a des conséquences désastreuses sur certains vergers : augmentation de l’hétérogénéité de la parcelle, destruction du matériel végétal, diminution du potentiel productif pour les prochaines années , etc…

Dans ce contexte, l’utilisation des filets de protection pour les vergers devient une nécessité pour sécuriser les productions.

    Notre solution

    Les bénéfices de l’agrivoltaïsme
    sur les vergers

    L’agrivoltaïsme permet une synergie avec les usages déjà en vigueur :

    • Palissage des arbres grâce aux poteaux de la structure : une rangée d’arbre sur deux ;
    • Installation de filets de protection au verger : grêles, insectes, vent ;
    • Systèmes de déroulement, et d’enroulement automatique de filets couplé à la présence sur site d’une station, et d’un système de prévisions météorologiques.

    L’apport d’un ombrage intelligent est :

    • Une alternative à l’irrigation en période sèche : 20% d’économie en eau à la parcelle ;
    • La préservation de la qualité des fruits : protection contre des brûlures en période de fort ensoleillement ;
    • Le maintien voire l’augmentation des rendements : diminution des pertes erratiques liées aux aléas climatiques (gel, grêle, vent violent).