Actualités
/ 18 mars 2021

Engie Green et Sun’Agri recherchent des candidats à l’agrivoltaïsme

l'agrivoltaïsme dynamique à Tresserre

L’énergéticien et le pionnier de l’agrivoltaïsme dynamique ont conclu un partenariat ouvrant la voie à la création de vergers et de vignobles résilients vis-à-vis des aléas climatiques. Sun’Agri vise 1500 hectares d’ici à 2025 dans la moitié sud de la France.

Ni compétition foncière, ni compétition solaire : c’est le credo d’Engie Green, la filiale énergies renouvelables de l’énergéticien français Engie et de Sun’Agri, qui développe depuis dix ans son expertise dans l’agrivoltaïsme dynamique, en partenariat avec l’INRAE. « L’agrivoltaïsme dynamique consiste à suspendre des persiennes photovoltaïques orientables au-dessus des cultures », explique Antoine Nogier, président et fondateur de Sun’Agri. Le pilotage des panneaux repose sur des algorithmes privilégiant les besoins agronomiques de la culture sur le rendement énergétique des panneaux ».