« En soutenant l’agrivoltaïsme dynamique, le Gouvernement fait un geste fort pour les technologies alliant adaptation de l’agriculture aux changements climatiques et transition écologique. Il s’agit d’une étape très structurante pour Sun’Agri, nous avons hâte d’accompagner nos partenaires agriculteurs lauréats. Notre travail depuis plus de 10 ans porte ses fruits, nous constatons une très forte accélération de la demande des agriculteurs pour protéger et améliorer leurs cultures, notamment parce que les changements climatiques se sont récemment intensifiés dans des proportions alarmantes. Avec ces réalisations, la France va devenir la plus grande plateforme mondiale de l’agrivoltaïsme positif, c’est-à-dire l’agrivoltaïsme au service de l’agriculture, qui la protège, l’améliore, la rend résiliente. » Antoine Nogier, fondateur de Sun’Agri.

Élisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, vient d’annoncer les résultats de la seconde période de l’appel d’offres de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) portant sur la réalisation et l’exploitation d’Installations de production d’électricité innovantes à partir de l’énergie solaire. Sun’Agri, pionnier de l’agrivoltaïsme dynamique, sort grand gagnant de cet appel d’offres avec plus de 75% des volumes retenus dans la famille 2, qui incluait les projets agrivoltaïques ainsi que les projets de bâtiments, ombrières de parking et hangars agricoles. 38 hectares en viticulture, arboriculture et maraichage, tous situés dans le sud de la France, bénéficieront de la solution d’adaptation de l’agriculture aux changements climatiques développée depuis 11 ans par Sun’Agri, permettant en parallèle la production de 33 MWc d’énergie renouvelable.

L’agrivoltaïsme dynamique marque une nouvelle étape de son développement en France. Lancée en France il y a une dizaine d’années par Sun’Agri, cette technologie de rupture vise à améliorer la performance agricole tout en apportant d’autres co-bénéfices comme la protection des cultures contre les aléas météorologiques ou encore la diminution des consommations en eau. Véritable outil agricole, l’agrivoltaïsme dynamique permet également une production d’énergie solaire sans sacrifice des espaces dédiés à l’agriculture. À la suite du résultat de l’appel d’offres de la CRE, 17 à 19 projets agrivoltaïques seront développés dont 15 avec la technologie agrivoltaïque dynamique de Sun’Agri.

Les résultats de cet appel d’offres de la CRE marquent une très forte accélération pour Sun’Agri, qui multipliera ainsi le nombre de projets en exploitation d’ici 2 ans en Occitanie, PACA et Auvergne-Rhône-Alpes, régions déjà durement touchées par les changements climatiques. L’entreprise doublera dans le même temps le nombre de dispositifs expérimentaux afin d’accélérer le processus d’intelligence artificielle qu’elle a lancé en 2019. La construction de ces nouvelles installations permet de nourrir l’ambition de Sun’Agri et de ses partenaires visant à accélérer de déploiement de l’agrivoltaïsme afin de répondre aux besoins du monde agricole et de faciliter le financement de projets novateurs et résilients face à l’urgence climatique.